date de mise à jour : 10/02/2021

Violences conjugales - ligne téléphonique "Ne frappez pas"


Tel : 08 01 90 19 11

du lundi au dimanche de 9H00 à 19H00

Cette ligne, financée par la Délégation aux Droits des femmes et gérée par la Fédération nationale d'accompagnement des auteurs de violences (Fnacav), est ouverte depuis avril 2020 du lundi au dimanche de 9H00 à 19H00. 

"L'objectif est de permettre à des gens au bord de la violence, ou déjà dedans, d'appeler pour trouver une écoute et commencer un travail", a expliqué à l'AFP Alain Legrand, président de la Fnacav, enjoignant à "appeler avant de frapper". 

Des solutions d'hébergement temporaire, dans des centres ou bien en chambre d'hôtel, pourront aussi être proposées selon les situations. 

"La prise en charge d'hommes qui se sentent au bord du passage à l'acte évite bien des cas et des récidives. Certains sont sortis de la violence, d'autres arrivent à prendre de la distance, même si, bien sûr, pour d'autres rien ne fonctionne", a poursuivi M. Legrand, qui assurait jusqu'à présent seul une permanence téléphonique de la fédération et recevait 4 à 5 appels de conjoint violent par semaine. 

Chaque année, plus de 210.000 femmes sont victimes de violences conjugales et moins d'une sur cinq dépose plainte. En 2018, 18.591 personnes ont été condamnées pour des violences sur leur partenaire ou ex-partenaire, dont 96% sont des hommes.